Faire son pain bio au levain à la maison, une expérience à vivre pour tous ceux qui souhaitent :

  • se plonger corps et âme dans un univers ludique, créatif et gourmand
  • se reconnecter à l’instant présent
  • contrôler ce qu’ils mangent…

Bientôt une odeur irrésistible de pain chaud envahira votre cuisine, vous serez fiers de vos jolis pains et régalerez votre entourage….

alveolage-pain-maison-moule-faire-son-pain-levain
Le pain au levain maison, que du bonheur !

Faire son pain soi-même, à la maison, c’est magique et avec la Micherie, c’est facile !

 

Mon premier pain à la maison!

Matériel nécessaire

  • 1 grand saladier
  • 1 pot en verre type confiture
  • 1 torchon propre
  • 1 spatule
  • 1 moule à cake
  • 1 balance
  • 1 four domestique
  • 1 pulvérisateur alimentaire propre
  • 1 lame de rasoir neuve

Temps de préparation :

  • 5 mn la veille au soir
  • le jour J : 60 mn de travail réparties sur 7h

Temps de cuisson : 1h

Ingrédients pour un pain d’1kg

  • 620 gr de farine de blé bio T65 ou T80
  • 450 ml (ou 450 gr) d’eau bien tiède
  • 120 gr de levain tout point
  • 12 gr de sel non raffiné

 

Recette :

La veille au soir : préparation du levain tout point, rapide et facile !

Levain tout point jeune

 

 

Prélever 40 gr du levain chef, le mettre dans le pot en verre.

Rajouter 40 ml (ou 40gr) d’eau et 40gr de farine bio, couvrir et laisser à température ambiante.

 

Le jour J au matin : keep calm and bake your bread !

 Le frasage

Verser le sel, la farine, l’eau bien tiède et le levain tout point actif dans le saladier.

Mélanger les ingrédients avec la spatule (ou avec une main) jusqu’à obtenir une pâte homogène.

Le pointage

Couvrir la pâte avec le torchon et la laisser reposer pendant 4 heures à température ambiante.*

Les rabats pendant le pointage : toutes les heures !

Cette opération va donner de la consistance à la pâte, en boulangerie on dit « donner de la force à la pâte » . Elle consiste à:

  • Mélanger brièvement la pâte avec la spatule (deux ou trois tours) en l’étirant au maximum sans la déchirer
  • Ou : avec les mains préalablement mouillées à l’eau, saisir délicatement la pâte au bord du saladier, l’étirer et la rabattre sur le reste de la pâte. Recommencez l’opération à deux ou trois reprises.

Je vous conseille de faire le premier rabat à la spatule, puis, au fur et à mesure que la pâte prend de la « force » et vous de l’assurance, vous pouvez tenter les rabats à la main.

Ce geste est plus professionnel que de mélanger à la spatule: la pâte appréciera et vous aussi !

La mise en moule

A l’issue du pointage, verser, à l’aide de la spatule, la pâte dans le moule préalablement huilé.

Remplir le moule au 3/4 et le couvrir avec le torchon.

L’apprêt

Laisser reposer environ 3 heures à température ambiante*.

Quand la pâte a bien gonflé et qu’elle commence à s’approcher du rebord du moule, préchauffer le four à 270°C (thermostat 8-9).

La scarification

Quand le four est à bonne température et la pâte arrive au bord du moule, donner deux coups de lame de rasoir tout le long du pain.Vous pouvez « fleurer » avant, c’est à dire fariner le dessus du pain, ça évitera que la lame de rasoir ne colle à la pâte.

L’enfournement

Déposer le moule sur la plaque ou sur la grille du four et pulvériser de l’eau (2 à 5 fois) dans le four puis refermer rapidement la porte du four.

La cuisson

Quand le pain a bien gonflé et commence à colorer baisser le four à 220°C (thermostat 7-8).

Dès que le pain est assez rigide, le démouler délicatement et le remettre au four.

Le défournement

1h après l’enfournement vous pouvez sortir votre pain du four, il est cuit.

Vous pouvez enfin le sentir et l’admirer !

Options de cuisson selon vos préférences :

  • Pour une croûte plus épaisse : prolongez la cuisson, en baissant la température.
  • Pour une croûte plus molle : au défournement, entourez votre pain chaud dans un torchon.

Le ressuage

Faire refroidir le pain sur une grille.

La dégustation…

Enfin ! Une fois le pain bien refroidi, saisissez votre couteau à pain et tranchez le pour découvrir son alvéolage intérieur, son odeur et surtout son goût !

*  Les temps de repos (pointage et apprêt) sont donnés pour une température ambiante de 20°.

S’il fait plus chaud, il est conseillé de les raccourcir et de les rallonger, s’il fait plus froid.

BRAVO !

J’espère que cette expérience vous a plu…

Après vos premiers pas, il vous appartient de perfectionner votre technique et votre savoir-faire en fonction de vos envies, de vos besoins et de vos possibilités.

Pour ce faire, consultez nos pistes pour aller plus loin sur le chemin de la boulange :

Pour bénéficier gratuitement et régulièrement de « Trucs et Astuces » de pros, abonnez-vous à la page Facebook de la Micherie !