Dans un élan de liberté, d’amour et de partage, la boulangerie La Micherie est née de l’envie de proposer en semaine, sur St-Girons et alentours, du pain naturel de qualité:

  • pur levain
  • fabriqué entièrement à la main à partir de matières premières biologiques et locales

La richesse au cœur de la simplicité

  • Farines collectées chez de petits paysans-meuniers indépendants
  • Pains pur levain: aucune levure n’est ajoutée, à aucun stade que ce soit
  • Farines moulues à la meule de pierre, biologiques et pures, sans aucun additif ajouté à la mouture
  • Nos mélanges de farines et de graines sont uniques et faits maison
  • Pain longue conservation: au moins une semaine dans un linge

Redonner du sens

  • Sobriété énergétique: pétrissage et façonnage manuel
  • Four chauffé au bois, une énergie locale et renouvelable
  • 100% des ingrédients sont AB et/ou Nature et Progrès
  • Farines locales (départements 31, 11, 32)
  • Pour éviter le gâchis, le pain de la Micherie est disponible exclusivement sur commande
  • Les déchets sont recyclés autant que possible: les poules du quartier se régalent avec les restes de pâte, les sacs de farine sont utilisés pour les livraisons, les autres emballages sont recyclés.

L’équipe de laboulangerie La Micherie à St-Girons

Le grand chef de la boulangerie, c’est le levain!

 

Je suis la vie dans ce qu’il y a de plus petit, c’est moi qui perpétue chaque jour le miracle de la levée du pain.

Composé tout simplement d‘eau de source et de farine biologique, je suis né au cœur de l’été 2012, le plus naturellement du monde, grâce aux ferments (levures, champignons et bactéries) présents dans mon environnement.

Je suis de consistance liquide et plutôt doux et équilibré au goût.

Le four de la boulangerie, Jules

Jules est un beau four Ferma Construction tout neuf, il arrivera au fournil juste avant l’ouverture.

C’est un four métallique moderne et performant, fabriqué artisanalement dans l’Aude.

Le foyer est situé sous les deux  soles. Les portes d’enfournement basculent automatiquement sous la pression de la pelle.

Il succède à trois autres fours à bois qui ont été pour moi d’excellents professeurs:

  • Bob, four romain qui fumait beaucoup
  • Momo, le Fontana Forni
  • Dylan, le Soupart

La boulangère, Amélie

Mon attachement au pain, je l’ai découvert en m’expatriant à Madrid.

J’ai alors quitté mon métier de traductrice-interprète pour rentrer en France et passer mon CAP Boulangerie en alternance en 2005.

Désormais, je me suis définitivement orientée vers une boulangerie saine, quasi primitive, excluant les additifs et la levure industrielle.

Passionnée de levain, la boulange est pour moi un chemin de vie.

Au fournil, je suis l’intermédiaire qui facilite:

  • l’union fertile de l’eau et de la farine
  • la synchronisation entre la fermentation et la chauffe du four

Les débuts de la Boulangerie la Micherie à St-Girons

J’en ai fait un peu pour moi. J’en ai donné beaucoup. Tout le monde en a voulu.

Alors, j’ai transformé ma cuisine domestique en fournil clandestin

Le fournil s’est d’abord appelé « Les miches de Soula », en référence à Les Mules de Soula, entreprise de portage et de traction animale modernes que nous avons créée avec Cédric, mon compagnon.

Soula, c’est notre lieu de vie, il est situé sur la commune de Moulis (Ariège).

Puis, très vite, le fournil a grandi et a dû quitter Soula pour s’installer à St-Girons et devenir La Micherie…